Télétravail – Nos conseils

Télétravail : de réelles opportunités si bien structuré.

Télétravail

Le télétravail en chiffres…

29 % des salariés du secteur privé pratiquent le télétravail (majoritairement des grands groupes)1. Pour 8 salariés sur 10, il représente même un avantage certain de qualité de vie. Les salariés plébiscitent ce mode de travail pour différentes raisons : l’autonomie dans le travail (90 %), un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle (85 %), et une diminution de la fatigue (85 %)1.

“Télétravail pour 29% des salariés du secteur privé”

Les différentes études prouvent quant à elles que le télétravail booste la productivité des collaborateurs.  Ils seraient alors 13% plus performants que leurs confrères in situ. Les dernières observations démontreraient même une baisse des arrêts maladies chez les télétravailleurs 2. L’exécutif invitant même les entreprises à miser sur le télétravail pour réduire les arrêts maladies.

Côtés dirigeants, la perception des bénéfices pour les salariés s’expriment en termes de qualité de vie au travail (92 %). De meilleure responsabilisation dans le travail (91 %) ou encore de plus grande autonomie des salariés (88 %)1.

 

 

On distingue 3 solutions de télétravail :

Si la majorité des télétravailleurs utilisent la solution du travail à domicile, les espaces de co-working se démocratisent y compris pour les collaborateurs des grandes sociétés. La solution revient néanmoins à devoir travailler en open-space et engendre les mêmes problématiques qu’en entreprise avec le souci de devoir gérer en plus l’aspect de confidentialité de son travail et de sécurité des données.

Les commerciaux utilisent quant à eux le télétravail nomade. Ils travaillent alors au gré de leurs déplacements avec une solution somme toute similaire au travail en espace de co-working, voire dans les espaces de travail qui se développent beaucoup actuellement dans les hôtels.

 

Les avantages attendus :

Le télétravail représente de réelles opportunités pour les entreprises. Que ce soit en termes d’économies logistiques (gain de place, réduction des coûts de fonctionnement, gain de productivité), de risques psychosociaux (réduction de l’absentéisme, du stress et des conflits) mais aussi de transformations managériales (développement de l’autonomie des collaborateurs et responsabilisation).

“Qualité de vie et autonomie dans mon travail”

Pour salariés pratiquant le télétravail, les avantages se situent au niveau de la qualité de vie (réduction des temps de déplacements, moins de fatigue, moins de stress, gain de temps pour un équilibre entre sphère professionnelle et sphère familiale) et au niveau de l’autonomie dans leur travail (responsabilisation, confiance). Ces périodes de télétravail permettent en outre une sollicitation moindre. En d’autres termes de réduire la suractivité au travail. Les collaborateurs peuvent se concentrer sur une activité sans interruption. A contrario d’une période de travail au bureau ou pire en open space. Le cerveau y est sans cesse sollicité par différents canaux de communication, visuels et auditifs.

Il s’agit donc d’un rapport gagnant/gagnant pour l’entreprise et les salariés.

Le télétravail a également un impact écologique et économique. Il réduit les déplacements d’un certain nombre de personnes et transforme les moyens de transports au quotidien. De fait, le télétravail offre aussi la possibilité de faire revivre certains territoires ruraux avec la décentralisation du travail hors des grandes agglomérations.

 

 

Les bonnes pratiques ou points d’attention :

Si comme moi vous avez déjà quelques heures de télétravail au compteur, votre entourage vous a sans doute déjà posé la question suivante : « Comment fais-tu pour travailler à la maison ? Ce n’est pas trop dure avec toutes les tentations hors du bureau ? C’est comme une journée de RTT en fait ! »

“Avoir un vrai espace de travail.”

 

Espace de travail et organisation :

Le fait de ne pas être au bureau ne signifie pas qu’il ne faut avoir pas un vrai espace dédié au travail. Bien au contraire, il faut faire une distinction entre la sphère privée et la sphère professionnelle. Cet espace doit être le vôtre (exit donc le canapé) et doit pouvoir se situer idéalement dans un espace au calme.

Télétravail canapéSi le télétravail a des effets bien positifs, il doit cependant être bien organisé. Vous devrez différencier vos périodes de travail et de temps libre pour trouver cet équilibre que le télétravail permet. D’abord pour profiter du temps alloué d’habitude aux transports en commun pour faire par exemple du sport tôt le matin. Puis vous serez disponibles et motivés, concentrés sur les actions que vous vous étiez fixées pour cette journée de télétravail. Vous l’aurez donc compris. Votre journée de télétravail n’est pas dédiée aux tâches ménagères et autres gardes d’enfants.

“Définir les moyens de communication dans l’organisation”

 

Communication et isolement des télétravailleurs :

Les potentiels effets négatifs du télétravail sont de l’ordre de la rupture de communication dans l’entreprise. Autant que d’un point de vue danger dû à la solitude du télétravailleur.

Les organisations devront donc d’une part prévoir les moyens et modalités prévus à ces effets. D’autre part garder une bonne communication et des relations interpersonnelles entre les télétravailleurs et leurs collègues.

Télétravail communicationPour cela, il est nécessaire d’utiliser des moyens de communications et de partage des actions de travail entre le télétravailleur et l’extérieur avec des outils adéquats (Skype, Slack, Google Hangouts, Mircosoft Teams, Klaxoon…). Ces sessions de communication doivent également faire sens avec l’objet même la mission de télétravail (des réunions structurées (temps, ODJ, Compte-rendu) avec des échanges oraux et visuels).

 

Il est également nécessaire de rompre l’isolement du télétravail par des contacts réels entre collaborateurs. En ce sens, le télétravail ne doit pas excéder plus de 3 jours par semaine selon l’Organisation Internationale du Travail. Sinon le risque pour le télétravailleur pourrait être de faire face à la solitude, d’avoir le sentiment de ne plus faire partie d’une entité, d’un groupe. Pour l’entreprise le risque pourrait être la perte d’une cohésion de groupe. Les échanges interpersonnels et physiques restent donc primordiaux dans l’entreprise.

 

Charge de travail et droit à la déconnexion :

Si l’un des avantages du télétravail est de gagner en efficacité, la charge de travail du salarié ne doit pas être plus importante qu’à son habitude. Les actions de travail de fond sont ainsi privilégiées. Elles méritent une concentration certaine.

Télétravail charge de travailAvec le mode de travail qui évolue, la frontière entre vie professionnelle et vie privée au télétravail se trouve fragilisée. Les horaires de télétravail sont les mêmes que ceux du bureau. Une attention particulière doit être portée sur le droit à la déconnexion. Il s’applique dans les mêmes conditions qu’une journée de travail au bureau.

 

 

“Organiser le télétravail avec votre employeur”

Légal :

Le télétravail des salariés du secteur privé et public est régit par le droit du travail. En entreprise, le contrat de travail ou son avenant doit préciser les conditions de passage en télétravail. Il précise le lieu du télétravail, ainsi que les plages horaires et les journées en télétravail. Les télétravailleurs ont les mêmes droits et devoirs vis-à-vis de la réglementation sur le temps de travail que les employés de bureau (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13851).

En ce qui concerne des cas de force majeure, des dispositifs existent : catastrophe naturelle, menace d’épidémie. Ces dispositifs sont renseignés dans l’accord collectif de l’entreprise (période de grève, de pollution…).

 

 

Pour résumer :

Le télétravail demande une bonne organisation et une autonomie du télétravailleur. Les outils technologiques de l’information et de la communication sont nécessaires. Le but étant de rester connecté à l’entreprise (visioconférence, internet, téléphonie…). Les journées de télétravail n’excèdent pas 2 ou 3 jours par semaine. L’organisation du télétravail est préparée avec l’accord l’employeur. Les modalités sont prédéfinies d’un point de vue légal (cadre, outils, charge de travail, déconnexion).

 

 

Article rédigé par David Mazure, président de 5 Sens Conseils

David Mazure est certifié ICPF Consultant Formateur Confirmé (5 à 10 d’expérience) en management, communication et qualité de vie au travail.

 

 

Nos solutions d’accompagnement :

Nous construisons à vos côtés. Travail sur la communication, le management et les relations interpersonnelles. Du diagnostic (outils de diagnostics, rapport, préconisations) aux solutions (accompagnement en entreprise, AFEST, formations…) :

Accompagnement by 5 Sens Conseils

 

À suivre notre prochain article du mois prochain : « L’air du « CO- » : mode ou réelles intentions ? ».

 

 

Sources :

1 chiffres de l’étude Ifop réalisée pour Le comptoir de la nouvelle entreprise Malakoff Médéric Humanis.
2 Matthieu Billette de Villemeur (créateur du site teletravail.fr).

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à toutes les actualités