Choisir son réseau d’entreprise

Réseau d’entreprise : bonnes pratiques et autres conseils

Vous avez tous entendu parler de l’importance que revêt le réseau d’entreprise dans le cheminement de votre parcours, qu’il soit de créateur d’entreprise en devenir ou d’entrepreneur en plein développement de son activité.

 

Après 4 années de pérégrinations dans mon parcours d’entrepreneur, j’ai décidé de partager mon expérience des réseaux d’entreprises. En ce vendredi, je me suis prêté à un jeu de questions/réponses, parce que vendredi, c’est…

 

Pourquoi faire partie d’un réseau, à quoi cela sert-il ?

L’idée première est bien évidemment de développer son réseau en phase de création ou en phase de développement, de prendre des contacts, de présenter son activité afin de se faire connaître et reconnaître.

Ensuite, le réseau permet d’échanger autour de la vie de l’entrepreneur, de son actualité, de ses réussites mais aussi de ses difficultés et doutes. La solitude de l’entrepreneur, vous connaissez ? Bien souvent cet aspect est complètement ignoré de la vie de certains réseaux.

Pour finir, il s’agit bien évidemment de développer son business, le nerf de la guerre.

 

Quelles sont les différences entre les réseaux, lequel me correspond le mieux ?

Personnellement je préfère ne pas vous parler des réelles différences qui existent entre les réseaux, car elles sont trop nombreuses et que les réseaux ont tous leur valeur ajoutée, ou pas. Le plus important est de vous parler de vos différences à vous. Car oui, il faut bien prendre en compte vos différences et encore plus vos particularités pour intégrer un réseau d’entrepreneur.

Je vous explique… un réseau performe de par les membres qui le compose et non de par l’identité du réseau en lui-même. Donc il faut vous inscrire dans un schéma constructif d’échanges avec d’autres entreprises, qui sont certes différentes de la vôtre mais qui vous ressemblent dans la façon d’être et d’agir. Pour faire court, ayez la même vision des choses mais soyez différents.

Pourquoi ? Tout simplement pour vous enrichir de personnes qui sont différentes de vous mais qui ont une même envie, une même vision de l’entreprise. Ensemble, vous construirez alors un réseau qui fonctionnera et dans lequel il y a aura un réel échange au contraire d’un réseau passif ou vous seriez juste consommateur et qui péricliterait inévitablement.

 

Comment procéder ? L’entrée de la plupart des réseaux se fait par cooptation d’un de ses membres. Si vous n’avez pas encore développé votre réseau, les CCI tiennent souvent une liste à jour des réseaux existants sur votre territoire (exemple CCI de la Marne : http://www.connecting-entrepreneurs.com )

Dans tous les cas, inscrivez-vous, vous serez alors invité à une ou deux réunions. Cela vous permettra de vous forger votre propre opinion. N’hésitez pas à en tester plusieurs

 

Échanger, pourquoi et surtout comment ?

Vous êtes maintenant bien installé dans votre nouveau réseau. Alors participez ! Je le répète, un réseau qui fonctionne est avant tout un réseau qui vit ! Ne soyez pas juste spectateur/consommateur mais contributeur à la vie du réseau. Si tout le monde attend quelque chose du réseau sans y prendre part, rien ne s’y passera et rien ne viendra à vous.

La plupart des réseaux ont pour adage le fameux « donner pour recevoir ». Personnellement, je suis entièrement d’accord, cela fonctionne ! Il faut alors donner un peu de son temps, partager son expérience et ses compétences.

Il faut que vous donniez confiance aux autres membres en partageant vos expériences, que vous donniez envie aux autres d’en savoir plus sur votre activité, de susciter le désir. Il vous faudra alors bien soigner votre présentation. Un membre convaincu de votre activité, de votre présentation, deviendra votre potentiel commercial mais pourra être aussi l’inverse.

 

Si à titre personnel cela m’a permis de décrocher des contrats, à contrario, et pour l’avoir vécu, certains membres consommateurs, qui sous prétexte qu’ils payaient un abonnement et décrétant que celui-ci devait être rentable en étant simple consommateurs, finissaient par quitter très rapidement le réseau en question, sans aucun contrat à la clef (CQFD).

 

Nos bonnes pratiques et autres conseils :

Ne pas vous retrouver avec une myriade d’entreprises proposant des offres similaires aux vôtres sinon vous auriez à gérer un aspect compétitif et vous perdriez aussi votre temps.

 

SITUATION VECUE : rien de pire que de faire un speed meeting autour d’une même table avec 5 membres qui ont la même activité que vous ou alors un membre qui propose les mêmes services que vous et qui passe son temps à vous dénigrer.

 

 

Donnez envie aux autres membres d’en savoir plus sur votre activité. Ne venez pas pour vous vendre et ainsi espérer faire du business coûte que coûte. Dites-vous que les autres membres du réseau sont là pour les mêmes raisons que vous. Vous êtes dans le cadre d’un échange entre membres. Ils sont vos meilleurs commerciaux et vice-versa. Aussi, un réseau se construit par un travail sur le long terme, alors patience, donnez-recevez.

 

SITUATION VECUE : présentation de mon activité à des membres invités. Le discours a été apparemment bien perçu car un des invités me recontacte un an plus tard en me proposant un beau contrat. Il se souvenait de ce que je proposai et avait retenu l’essentiel.

 

 

Inutile de venir à chaque réunion du réseau. Un réseau a besoin de respirer et de nouveaux membres pour exister. Vous avez également besoin d’y présenter de nouvelles actualités.

 

SITUATION VECUE : venir dans un speed meeting ou vous vous retrouvez avec d’autres membres, toujours les mêmes et avec qui vous n’avez pas d’autres actualités à partager. On fait une belotte ?

 

 

Un réseau c’est aussi l’histoire d’un Homme, l’animateur. Il est le chef d’orchestre du réseau, c’est l’animateur qui fera vibrer les instruments que vous êtes. Il y est alors pour beaucoup dans le choix du réseau que vous ferez. Même si pour certains animateurs, la gestion d’un réseau devient un gagne-pain, il devra bien le faire vivre pour le faire perdurer. Le choix de l’Homme est alors primordial.

 

 

On évitera soigneusement le réseau qui pense que c’est son idée qui fera que le réseau fonctionnera. On est d’accord, ce sont les membres qui font un réseau sous l’orchestration d’un meneur (l’animateur du réseau).

 

 

Petit exercice pour vous aider à vous poser les bonnes questions sur le choix d’un réseau et comment faire en sorte que cette expérience vous soit bénéfique :

 

Sensoriellement vôtre,

David Mazure, gérant 5 Sens Conseils

Retour à toutes les actualités