Publié le 28 septembre 2021

Vous venez d’être promu manager, bravo ! Votre nouveau poste vous demandera de grandes capacités d’organisation, de gestion et en management d’équipes. Très vite vous allez miser sur vos compétences techniques et adopter un style de leadership puis…probablement, vous vous laisserez embarquer par votre nouvelle fonction et les missions qui vous sont fixées sans avoir le temps de prendre de la hauteur sur votre nouveau poste.

 

Photo by Luis Villasmil on Unsplash

 

C’est là que commence l’histoire de beaucoup de managers, celle née d’une volonté et d’une envie, certes louables, de prendre ce nouveau poste avec une détermination et une motivation sans failles afin de bien faire.  Et puis, après un certain temps, de trop vouloir en faire, sans prendre le temps de laisser se développer votre raisonnement et votre pensée critique sur le cœur même de votre mission.

Management et développement des soft skills : valeur ajoutée pour votre entreprise ?

 

‘ Un individu agit en fonction d’autres individus et dans un contexte donné ’’

 

 

Je le répète souvent, même à l’excès, à tous les managers dans nos formations : « un individu agit en fonction d’autres individus et dans un contexte donné ». Cela fera sans doute sourire des anciens stagiaires qui me répètent cette phrase lorsque que j’ai l’occasion de les revoir mais l’essentiel est là. OUI, le cœur même de la mission d’un manager s’articule autour de ses capacités à prendre du recul et à s’adapter à tout ce qui l’entoure pour prendre les bonnes décisions et apporter sa contribution à son organisation. Vous aurez bien évidemment deviné là où je veux en venir, pour progresser sur ces aspects, il faut développer ses soft skills !

 

 

Les soft skills, c’est quoi ?

Un travail personnel et régulier sur son propre développement et ses comportements envers les autres, sur ses capacités de résilience et d’agilité, et ce, inscrit dans le temps. On aborde, là, presque les notions de valeur et de sens au travail tant l’idée même de vouloir progresser sur les soft skills provient de l’envie et la motivation intrinsèque. Un individu ne pourra progresser que s’il est volontaire sur le sujet.

 

 

‘‘ Les Soft skills pour s’adapter dans un monde en perpétuelle évolution ’’

 

 

Les soft skills, pour quoi faire ?

Pour le World Economic Forum dans son rapport « Future of Work » d’octobre 2020, les softs skills les plus recherchées par les entreprises tournent autour des capacités d’adaptation, à apprendre, à raisonner, à créer, à développer son esprit critique et ses qualités d’analyse

 

L’acquisition de soft skills est devenue un enjeu de taille pour les organisations dans un monde en perpétuelle évolution.  Les talents recherchés sont ceux qui ont les capacités à s’adapter, à devenir agile face aux défis technologiques, organisationnels ou encore générationnels.

D’ailleurs, les services des Ressources Humaines intègrent de plus en plus des formations axées sur les soft skills, sur les savoir-être dans leurs plans de développement des compétences.

 

Photo by Kraken images on Unsplash

 

Travailler sur ses soft skills s’est donc s’adapter à son environnement, travailler sur soi et avec les autres pour évoluer tout au long de sa vie professionnelle et personnelle, de monter en compétences, de développer ses qualités managériales et relationnelles.

 

Les soft skills, idées reçues :

Il n’existe pas de formation magique ni de formation rentable à court terme, je ne parle même pas de ROI. Attention également à ne pas appréhender les soft skills qu’à travers le prisme de la formation. Cela ne suffira pas à changer de regard, à faire bouger les choses. Un manager, ou celui en devenir, a un travail de mise en pratique à réaliser sur le long terme dans le respect de sa chronobiologie.

Il convient de choisir des formations qui abordent les soft skills à travers la réalisation d’un travail personnel, d’une mise en pratique et la mise en place d’un accompagnement post-formation. Le positionnent du formateur est plus orienté sur l’accompagnement, où les stagiaires construisent leur propre référentiel en fonction de leur personnalité, que sur une formation descendante.

 

 

En résumé :

Vous souvenez-vous de la phrase « un individu agit en fonction d’autres individus et dans un contexte donné » ? Les soft skills ne peuvent pas être imposées, on ne peut pas demander à un individu d’agir sur ses savoir-être. Une formation abordant les soft skills doit s’inscrire dans une montée en compétences d’un individu sur la base de son accord, de sa volonté et dans le temps pour progresser en tant que tel afin d’agir en interaction avec d’autres individus et dans un contexte donné.

 


 

Envie de développer vos compétences sur les soft skills ? Inscrivez-vous à nos formations :

Développer vos qualités managériales et relationnelles :

Développer ses Qualités Managériales et Relationnelles

Développer ses Qualités d’AnalyseFavoriser le Management Coopératif :

Développer ses Qualités d’Analyse – Favoriser le Management Coopératif

Nous vous accompagnons également 3 à 6 mois après la fin de vos formations dans le but d’échanger sur vos bonnes pratiques en entreprise.

 

2022 verra la création de notre « Club soft skills » qui sera dédié à l’interaction entre nos anciens stagiaires afin de créer une dynamique autour de leurs pratiques professionnelles. Vous y trouverez des articles, vidéos, podcast, challenge, quiz et brainstorming.

 


 

Article rédigé par David Mazure, dirigeant depuis 7 ans de l’organisme de formation 5 Sens Conseils, certifié ICPF PRO consultant formateur confirmé dans les domaines de management, communication et qualité de vie au travail et D.U en psychologie de l’Homme au travail.

A propos de 5 Sens Conseils : OF spécialisé en formation management, formation communication et QVT, basé à Strasbourg.